Intro-chaussettes
Test, Tricot

[ Test ] Le cours « Chaussettes » d’Artesane

De mon côté, 2017 sera l’année de la chaussette ! Non seulement, j’espère bien (enfin) terminer une paire mais je compte surtout finir l’année avec plein de jolies paires dans mon placard pour réchauffer mes petons. Première étape de cette sympathique aventure : suivre un cours « Chaussettes » avec une pro du tricot de la chaussette !


Note à l’attention des lecteurs : cet article a été réalisé en partenariat avec la plateforme Artesane. Comme indiqué dans ma charte, cet article rentre dans le cadre des partenariats que je souhaite mettre en avant de temps à autre sur ces pages. J’ai pu tester le cours présenté ici gratuitement mais je n’ai pas été rémunérée pour écrire cet article. Tous les avis et remarques sur ce cours que vous allez lire dans cette review sont personnels, objectifs et sincères. 

Anne-Sarah d’Artesane propose de vous faire bénéficier d’un code de réduction pour ce cours. Rendez-vous en fin d’article pour tous les détails.


Comme vous avez pu le découvrir dans mon dernier article (à relire ici), l’un de mes objectifs majeurs en tricot cette année est d’enfin venir à bout du dernier modèle tricot qui me résiste encore, à savoir les chaussettes. J’ai déjà essayé à diverses reprises, particulièrement en 2015 (qui a été l’année « marquante » de la chaussette sur les réseaux sociaux rappelez-vous) mais sans grand succès.

Pas la bonne laine, pas les bonnes aiguilles, pas le bon modèle, le syndrome de la deuxième chaussette, la flemme aussi un peu, et puis cette vague impression de ne pas tout à fait comprendre le principe générale de la chaussette (oui, mon cerveau toujours fatigué) et de me perdre dans toutes les techniques possibles… Autant de mauvaises raisons de ne pas y arriver.

Qui dit nouvelle année, dit nouvelles ambitions, nouveaux projets, nouveaux départs. Donc cette année, la chaussette, je m’y colle et sérieusement.

Cette intention a coïncidé avec la sortie d’un nouveau cours sur la plateforme Artesane : « Tricotez vos premières chaussettes de A à Z » animé par la vibrante Bintou Loum. Une occasion à côté de laquelle je ne pouvais absolument pas passer !

Anne-Sarah, qui se cache derrière Artesane, m’a gentiment proposé de tester ce cours pour vous en faire un compte-rendu. J’ai ainsi pu tester la plateforme Artesane que je n’avais jamais essayé (et pourtant cela n’est pas faute de ne pas lorgner sur de très nombreux cours) ainsi que ce cours qui répondait pile poil à mes attentes du moment.

Artesane ?

Créé en 2016 par Anne-Sarah (la fameuse Annie Coton), Artesane est une plateforme 100% en ligne proposant des cours vidéos de loisirs créatifs. Pour ceux qui connaissent, c’est le Craftsy francophone. Aujourd’hui, le catalogue de formation contient pas moins de 28 cours de 1 à 5h dont 5 gratuits.

logo_artesane-site-72-450x210

Les cours sont animés par des professionnels reconnus. Pour n’en citer que quelques uns : Pauline et Géraldine des marques de patrons indépendantes Pauline Alice et République du Chiffon, ou encore Morgane, la reine du tissage ou Martine, la référence broderie. En à peine quelques mois, ce projet a trouvé son public avec 7000 utilisateurs !

Personnellement, je trouve le concept génial, surtout pour des personnes qui comme moi habitent loin des grands centres urbains (où sont proposés la majorité des cours « loisirs » sympas qui pourraient me plaire). C’est la magie d’internet que de pouvoir avoir accès de chez soi, à n’importe quelle heure, aux meilleurs professeurs de la planète.

Depuis que je suis installée dans mon petit village suisse, je suis devenue une inconditionnelle des cours en ligne. J’ai suivi de nombreux MOOC (payants ou gratuits) sur divers sujets pour peaufiner mes compétences professionnelles. Même si je continue à aimer les cours en présentiel (j’ai quand même fait une formation longue à Lausanne pendant 14 mois !), ne serait-ce que pour le contact humain ou l’interaction, les cours en ligne sont très pratiques pour compléter ses connaissances ponctuellement et quand on n’a pas forcément le temps pour s’impliquer dans un cours en présentiel (parfois loin, souvent pas aux bons horaires). Et quand il s’agit d’un cours « plaisir » en plus, je suis totalement conquise.

Évidemment, les avantages d’un cours en ligne sont nombreux :

  • pouvoir accéder à la vidéo quand on veut,
  • l’avoir à sa disposition aussi longtemps qu’on le souhaite  (et même une année après !) : une fois le cours acheté, il est à nous,
  • appuyer sur pause pour revisionner un passage autant de fois qu’on le veut,
  • aller à son rythme…

La plateforme Artesane propose plusieurs petits « trucs » pour s’approprier le cours :

  • la possibilité de mettre des notes tout au long de la vidéo pour marquer certains passages importants,
  • la possibilité de poser des questions directement à l’animateur du cours (réponse garantie sous quelques jours), les questions et les réponses étant visibles de tous les inscrits au cours,
  • des supports de cours en PDF pour garder les points principaux en mémoire et à consulter hors connexion.

Un système hyper souple et très pratique qui convient parfaitement à la jeune maman que je suis !

Et quelle différence avec les tutos vidéos gratuits que l’on pourrait trouver sur Youtube ? Le fait d’avoir tout au même endroit sans avoir à chercher pendant des plombes le bon tuto, la possibilité de s’approprier le cours et d’avoir des supports de cours en PDF, la qualité de la vidéo (parfois sur les tutos vidéos, c’est vraiment la cata…) et le professionnalisme des intervenants (on sait qu’on a affaire aux meilleurs !), la possibilité de poser des questions et de recevoir une réponse sur des points qu’on aurait pas compris (ce qui n’est pas forcément le cas avec les tutos vidéos – et je suis bien placée pour le savoir – oups !), le fait que ce soit en français (et ça, je sais que pour beaucoup, c’est essentiel !)Personnellement, pour toutes ces raisons, je trouve que cela vaut vraiment la peine de se payer un « vrai » cours !

Le cours « Tricoter ses premières chaussettes de A à Z »

Cours-artesane

Et le cours spécial chaussettes d’Artesane alors, il est comment ?

Je ne vais pas être très critique, car je l’ai trouvé top ! Il a parfaitement répondu à mes attentes. Je l’ai trouvé super intéressant, j’ai appris plein de choses et surtout, cela m’a donné envie de me lancer sans stress dans ma première paire de chaussettes, à mon rythme.

Il s’agit d’un cours de 3h animé par Bintou Loum, plus connue sur Instagram sous le pseudo @nappyknitter.

Le cours se divise 4 leçons :

  • Leçon 1 : anatomie d’une chaussette (+ plein de conseils pour choisir sa laine à chaussettes, les bonnes aiguilles, etc.).
  • Leçon 2 : démarrer ses premières chaussettes en jersey avec la méthode top-down
  • Leçon 3 : tricoter ses chaussettes en jersey selon la méthode toe-up
  • Leçon 4 : les finitions.

De très nombreuses techniques sont présentées dans le cours. Entre autres, le magic loop, le grafting, les diminutions pour faire la pointe de la chaussette, les côtes torses, le talon après-coup, le talon renforcé, la méthode pour tricoter deux chaussettes en même temps…

Ce que j’ai particulièrement apprécié dans le cours ? Outre les nombreuses techniques présentées, le fait d’apprendre à tricoter une paire de chaussettes sur-mesure sans forcément avoir un patron en sa possession. Bintou propose une méthode de calcul qui permet de tricoter une paire adaptable à n’importe quel pied. Ensuite, plusieurs possibilités : talon après-coup ou renforcé, top-down ou toe-up, une chaussette à la fois ou les deux en même temps… A l’issue du cours, on est capable de tricoter une paire de chaussettes sans patron en suivant diverses méthodes et de choisir sa préférée. Et c’est exactement cela que je recherchais.

Évidemment, le cours permet également de déchiffrer n’importe quel patron de chaussettes et de l’adapter si besoin aux mensurations de son pied.

IMG_2391Enfin, Bintou, la prof. Non seulement je suis fan de son style, mais pendant ce cours, son ton est posé, sa façon d’expliquer claire et accessible, sa voix très agréable à écouter (et c’est important dans le cadre d’un cours en ligne de 3h). Un plaisir à suivre. Bintou, c’est pour quand les podcasts ?

Je recommande donc chaudement ce cours à tou(te)s celles et ceux qui ont déjà une première approche du tricot et qui voudraient se tricoter une paire de chaussettes. Ce cours, en revanche, ne me paraît pas adapté aux tou(te)s débutant(e)s en tricot. Avant de se lancer dans ce type de modèles nécessitant d’être tricoté avec des aiguilles aussi fines (2 mm, 2,25 mm ou 2,5 mm, je précise), je recommanderais de choisir un modèle moins ambitieux.

Un dernier petit conseil pour finir cette revue : je vous conseille de visionner l’ensemble du cours avant d’entamer votre tricot en mettant des petites notes aux endroits importants. En effet, Bintou distille tout au long de la vidéo ses trucs et astuces, et c’est franchement mieux d’avoir une vision d’ensemble des techniques possibles avant d’entamer le tricot de sa première chaussette.

Et mes premières chaussettes alors ?

Pour mettre en pratique tout de suite ce cours, je me suis lancée immédiatement après avoir visionné les 3h de cours dans une paire test dans une laine du stash. En faisant des échantillons, je me suis rendue compte que je n’avais pas la bonne taille d’aiguilles pour ma jolie laine teinte à la main à paillettes.

IMG_2388En attendant de m’équiper, j’ai donc commencé une paire « toile » dans des laines à chaussettes qui traînaient dans mon stash. L’objectif : réaliser cette paire pour tester une première méthode. Ayant déjà testé le talon renforcé dans mes essais infructueux en 2015, je suis partie sur une construction top-down avec le talon après-coup. Difficile de vous donner un réel retour pour le moment car je n’ai pas encore terminé ma première chaussette et je n’ai surtout pas encore fini le talon après-coup. Mais après avoir vaincu les côtés en mailles torses, le corps, les diminutions de la pointe et le grafting pour fermer la chaussette, cela me semble bien parti ! Ça va surtout beaucoup plus vite que je ne me souvenais. Quand on est motivé, hein 😉

IMG_2389

Et aussi, je voulais tester ma façon de tricoter avec des aiguilles aussi petites, en magic loop. Verdict : il vaut mieux que je tricote avec la méthode française (fil dans la main droite) plutôt que la méthode continentale (fil dans la main gauche). Je ne sais pas si c’est la piètre qualité de la laine (ou le fait d’avoir tricoté cette chaussette pendant les tétées de bébé, ce qui n’est pas la meilleure des positions ;)) mais mon tricotage en continental est une vraie catastrophe. On voit nettement la distinction de tensions avec les deux façons de tricoter. Dommage car je vais beaucoup plus vite en continentale qu’avec l’autre méthode. Je regarderais ce que cela donne au blocage, si j’arrive à rattraper ces défauts de tension.

J’espère en tout cas revenir très vite ici pour vous présenter cette première paire et peut-être d’autres paires un peu plus sexy !


Code réduction Artesane

Pour finir en beauté cet article, Anne-Sarah d’Artesane propose aux lectrices et lecteurs de ce blog une réduction de 12% sur le cours « Tricoter vos premières chaussettes de A à Z ». Cette réduction est disponible jusqu’au 23 février 2017. Il vous suffit de rentrer le code UNEPARISIENNEENHELVETIE au moment de votre commande.

On se retrouve là-bas ?


Je vous dis à très vite pour de nouvelles aventures handmade.

En attendant, prenez soin de vous.

Plein de bises

Signature

 

 

 

 

 

 

Article précédent Article suivant

Autres articles que vous pourriez aimer

1 commentaire

  • Répondre [ Vidéo ] Le come back du podcast - Première partie "Tricot" - Une Parisienne en Helvétie 4 février 2017 à 23 h 19 min

    […] Paires de chaussettes sans patron réalisée suite au cours en ligne « Tricotez vos premières chaussettes de A à Z » animé par Bintou Loum sur la plateforme Artesane. Un article (avec un code de réduction de 12% valable jusqu’au 23 février 2016 pour acheter ce cours) sur ce sujet est à (re)lire ici. […]

  • Me laisser un petit mot