Poncho de bains homme
Couture, Couture homme

[ Couture Homme ] Poncho de bains en éponge

Une fois encore mon homme prend la pose pour vous présenter une cousette un peu particulière : une sortie de bain ou poncho pour la plage, pour homme, co-pensée et co-produite à quatre mains !

Une belle aventure patronage-couture en duo qui a été l’occasion pour mon homme de s’initier pour la première fois à la couture et pour moi de donner mon premier cours de couture ever. Pour lui : coupe, épinglage, couture machine, ourlet, repassage couture. Pour elle : apprendre les bons gestes, transmettre, guider sans faire à sa place (il paraît que je ferais une bonne prof de couture).

Les premières fois ont été nombreuses sur ce projet et nous n’avons désormais qu’une envie : recommencer !

Une longue gestation

Il la voulait depuis des lustres sa sortie de bain de plage : un truc pratique quand tu sors de l’eau pour te sécher rapidos après avoir passé des plombes à faire mumuse dans les vagues, un truc avec lequel tu peux t’asseoir tranquillement dans le sable sans être gêné, un truc qui protège du soleil (ah, les peaux de roux !), un truc qui peut aussi servir de serviette de plage (linge pour les Suisses ;)) quand l’envie t’en prend. Bref, une espèce de poncho de surfeur. Vous voyez ?

Un jour que nous étions chez Tissus Myrtille à Nantes il y a deux ans déjà, nous sommes tombés sur le rayon « éponge » et là, cela a fait tilt dans sa tête ! Nous sommes repartis avec quelques mètres de cette éponge bleu sous le coude… qui est restée dans un coin de mon atelier pendant des longs mois à attendre gentiment son tour.

Et puis, cet été, il s’est motivé. Il ne voulait pas partir sans en vacances.

Et en plus, il voulait le coudre lui-même.

Poncho de bain homme

Poncho de bain homme

(Je ne suis pas la seule à faire le pitre devant l’objectif, ça me rassure… hihihi)

Cahier des charges

Nous avons commencé à réfléchir courant juin en faisant un tableau Pinterest et quelques recherches sur internet. Évidemment, trouver LE bon patron répondant à tous les critères de mon homme était mission impossible… Les patrons pour hommes ne sont pas très nombreux, alors un patron de poncho de bains ! On a décidé de s’y coller nous-mêmes et de faire un patron maison.

Nous avons formulé un cahier des charges pour définir les contours du modèle :

  • un vêtement couvrant qui tienne chaud,
  • avec une grande poche pour protéger les mains du froid en cas de besoin,
  • avec une capuche pour bien couvrir la tête,
  • pas trop long pour avoir une bonne mobilité des jambes,
  • des manches pour une plus grande surface de séchage du corps.

Définir ces critères nous a servi à réaliser un dessin de la future réalisation, plutôt vite fait car les choses se sont faites ensuite, au fur et à mesure du patronage et des essayages. C’est généralement comme cela que je procède pour les patrons « maison », comme pour ma robe de mariée par exemple.Poncho de bain homme

Un patron maison !

Il me serait donc difficile de vous délivrer un tuto en bonne et due forme pour ce projet car l’idée était justement de le faire complètement sur mesure. Je peux néanmoins vous donner quelques conseils / astuces / ressources si vous souhaitez vous lancer dans un tel projet pour vous, votre homme ou vos enfants.

1. FAIRE UNE TOILE !

On ne le dira jamais assez mais cette étape est absolument indispensable encore plus dans ce cas que pour un patron déjà existant. Sur ce projet, nous avons fait plusieurs toiles au fur et à mesure de nos avancées : toile pour les manches et la longueur du vêtement, toile de l’encolure, toile de la capuche, toile de la poche. Grâce à nos toiles successives, nous avons pu construire un vêtement en tous points conformes à ses envies et notre cahier des charges.

2. PRIVILÉGIER LE PRATIQUE

  • on a utilisé toute la laize du tissu pour construire le vêtement dans sa largeur avec un devant et un dos identiques, pour éviter d’avoir trop de coutures à faire et maximiser l’utilisation du tissu (il m’en reste tellement… que je pourrais même faire plus tard un poncho pour petit garçon assorti à celui de son papa ;)).
  • on a utilisé les bordures de l’éponge déjà finalisées. Pareil pour capuche : on a utilisé le bord fini de l’éponge pour éviter de faire des ourlets et éviter les épaisseurs inutiles.
  • certains coutures sont « bords francs » sans ganses. Encore une fois l’esprit pratique a primé : un point overlock pour finir les bords et le tour était joué.

    3. POUR DESSINER L’ENCOLURE

    J’ai repris l’encolure en V du TS Onyx (la plus grande taille en dégageant encore un peu plus après une première toile) du livre Grains de couture Hommes & Femmes d’Yvanne Soufflet.

    4. POUR DESSINER LA CAPUCHE

    Je n’ai rien compris aux tutos disponibles sur le net pour dessiner une capuche, tellement rien que je n’en recommanderais pas ici. En revanche, j’ai trouvé comment on construit une capuche dans le volume 2. Le modélisme de mode – Coupe à plat, les transformations de Teresa Gilewska, p. 192. J’ai simplement suivi la marche à suivre et hop, ça l’a fait !

    Une fois de plus, je bénis ma bibliothèque couture bien fournie qui m’est souvent bien plus utile que les tutos gratuits du net.

    Pour le montage de la capuche sur l’encolure, j’ai simplement dessiné une parementure (un tuto vidéo – très bien fait pour le coup – disponible sur le blog les lubies de Louise ici pour comprendre le principe et dessiner la vôtre pour n’importe quel encolure).

    Une fois le tout assemblé (capuche, encolure, parmenture), j’ai refait une piqûre à la base de l’encolure en prenant toutes les épaisseurs ensemble pour bien maintenir la parementure à l’intérieur.

    Poncho de bain homme

    Poncho de bain homme

    Poncho de bain homme

    Poncho de bain homme

    Une réalisation en duo et quelques premières

    Mon homme : toute la coupe et 80% de la couture. Pour une première approche de la couture, je voulais franchement le féliciter. L’éponge, c’est franchement galère pour une première cousette (pour ma part, je n’en avais jamais cousu non plus…). C’est mou, c’est épais, pas facile à manier et il s’en est vraiment super bien tiré. Par ailleurs, il a apprécié le côté « déconnectant » de la couture après une journée de travail bien remplie et stressante.

    Moi : tout le patronage et 20 % de la couture. Première expérience de « cours de couture » pour moi, de transmission de mon savoir-faire amateur (et en plus pour un gaucher !). Je me suis découvert des talents de pédagogue : une aventure que je tenterais volontiers finalement…

    Verdict

    Un vêtement parfaitement adapté à ses attentes, exactement comme il voulait.

    Une bien belle aventure en amoureux qu’on renouvellera volontiers. Affaire à suivre.

     


    A très vite pour la suite de mes aventures handmade.

    Des bises

    Signature

     

(Visited 158 times, 9 visits today)
Article précédent Article suivant

Autres articles que vous pourriez aimer

6 Commentaires

  • Répondre Marie 2 septembre 2016 à 10 h 16 min

    J’ai rêvé d’un tel poncho cet été, en Bretagne… (merci pour les notes !) Le chouette projet à 4 mains ! Et puis, concocter sa propre ‘recette’ pour un projet couture, un truc qu’on utilise vraiment, souvent, y a pas mieux, non ?

    • Répondre LouiseD 22 septembre 2016 à 19 h 10 min

      Merci pour ton commentaire (un peu tardif, sorry ;)). Oui, effectivement en bretagne, cela paraît indispensable après la baignade dans l’eau fraîche ! en tout cas, ce n’est pas très compliqué à faire. Il faut juste se lancer !

  • Répondre nathaliehcoud 1 septembre 2016 à 22 h 14 min

    Belle réalisation et bonne idée ! Il fallait y penser… C’est sympa d’avoir réussi à initier ton homme à la couture. Beau travail d’équipe !

    • Répondre LouiseD 22 septembre 2016 à 19 h 09 min

      Merci beaucoup pour ton commentaire (un peu tardif, sorry !). Oui, c’était vraiment une chouette expérience. A renouveler !

  • Répondre Dans les tiroirs de Jul 1 septembre 2016 à 18 h 11 min

    Que de temps et de travail déployé pour ce poncho! Mais le résultat est là 🙂 Très sympa la couleur d’ailleurs. C’est vraiment cool qu’il ait envie de tenter la couture ( mais attention, il va bientôt te monopoliser la machine 😉 ) Bravo à vous 2 en tous cas, beau travail d’équipe!
    Julia

    • Répondre LouiseD 22 septembre 2016 à 19 h 08 min

      Un grand merci (très tardif, sorry) pour ton gentil commentaire. Depuis le retour des vacances, on dirait bien que cela lui ai passé… jusqu’à l’envie d’un nouveau tee-shirt 😉

    Me laisser un petit mot