IMG_7256
Couture, Pattern review

[ Robe ] Grungy Aubépine

La robe Aubépine que je vais vous présenter aujourd’hui est l’une de mes réalisations préférées de toute ma vie de couturière (avec ma robe de mariée, bien sûr). Et ce pour plusieurs raisons…

Attention les yeux : article-3515mylife et avalanche de photos !

Cette robe, c’est une nouvelle version de l’Aubépine de Deer & Doe, un modèle et une marque de patrons chers à mes yeux.

Cette robe, je l’aime beaucoup beaucoup beaucoup et c’est vraiment l’une de mes réalisations préférées. Pourquoi ?

IMG_7254Déjà, j’ai adoré la coudre. La réaliser m’a aidé à traverser une période pas facile. La couture est parfois (souvent) une vraie thérapie. Elle a été cousue a un moment très particulier : le soir de mes 36 ans (en décembre) et quelques jours après avoir appris une nouvelle santé désagréable (rien de « grave » mais juste le genre de nouvelles qui te met complètement le moral dans les chaussettes). Coudre cette robe a été un moyen de passer ce moment difficile et de digérer (un peu) la nouvelle.

Du coup, immédiatement après l’avoir réalisé, je l’ai porté comme un doudou pour toutes les occasions possibles qui ont suivies : Noël avec ma belle-famille, Noël avec ma famille, réveillon du jour de l’An, dîners avec les copains, rendez-vous médicaux… Au moins 20 fois depuis 4 mois !

Mon cerveau rationnel ne croit pas foncièrement en l’énergie des objets inanimés mais cette robe et la lecture de ce passage du livre « La Magie du rangement » de Marie Kondo m’a fait, depuis, un peu changer d’avis.

« En faisant courir vos mains sur le vêtement en question, vous l’imprégnez de votre énergie. Le terme japonais « te-ate » qui signifie « la main qui soigne « , en dit long. Il date d’avant la naissance de la médecine moderne, à l’époque où les gens pensaient que le fait d’apposer une main sur une blessure favorisait la guérison. Nous savons qu’un léger contact physique de la part d’un parent, comme tenir les mains, caresser la tête et étreindre permet d’apaiser un enfant. De même, un massage léger mais ferme est bien plus efficace pour dénouer des muscles quand il est effectué par des mains que par une machine. L’énergie qui pénètre notre peau en provenance des mains d’une personne semble à la fois apaiser le corps et l’esprit.

Il en va de même pour les vêtements. Lorsque nous prenons nos vêtements dans les mains pour les plier soigneusement, je pense que nous leur transmettons une énergie positive. (…) Plier un vêtement est un acte qui va au-delà du fait de le redre plus compact pour l’entreposer. C’est en prendre soin, exprimer votre amour pour lui et apprécier sa place dans votre vie. Lorsque nous plions un vêtement, nous devons donc y mettre tout notre coeur et le remercier de protéger notre corps ».

Bon, dans le cas de cette robe, ce serait plutôt l’inverse qui se produit : c’est la robe qui transmet une énergie. Cela va vous paraître complètement perché (j’assume) mais dès que je la porte, quand je la plie pour la ranger (oui maintenant, je plie quasiment tous mes vêtements), je ressens une bonne énergie, un baume au cœur, de la joie et plus l’envie de sourire à la vie.

IMG_7317

Une Parisienne en Helvetie - Grungy Aubepine

Ensuite, je trouve qu’elle me va bien, objectivement. Elle met en valeur mon corps que je boude en ce moment, en accentuant ce qu’il faut et en cachant ce que mes yeux assassins ne sauraient voir. Dedans et avec, je me sens bien et je me trouve jolie.

Depuis quelques mois, j’ai du mal à me voir en peinture, en photo, devant le miroir. Le stress du diplôme, de mes toutes nouvelles activités professionnelles (j’ai lancé mon activité de free-lance en communication en début d’année) et de ces nouvelles santé désagréables ont fait apparaître de ci de là des petites rondeurs superflues. Il s’agit juste de quelques kilos, mais suffisamment enquiquinants pour ne plus me sentir si bien dans mes baskets et dans mes vêtements.

IMG_7275

Moi qui ne suis pas spécialement bec sucré, je boulotte des plaquettes de chocolat entières sans sourciller. Ma pratique du sport ? Sporadique : il me faut beaucoup beaucoup d’énergie pour me motiver à bouger. Je ne vais presque plus jamais au yoga. J’ai bien essayé de reprendre la course à pied mais la « décision » est restée (pour le moment) lettre morte…

C’est sûrement pour cette raison que j’ai du mal à revenir ici aussi régulièrement que je le voudrais (et pourtant, j’ai tellement de choses à vous montrer !). À cause de ce rapport au corps perturbé, j’appréhende vraiment l’étape des photos, ce qui est compliqué quand on veut écrire des articles couture et montrer des réalisations adaptées à sa morphologie !

Un jour de la semaine dernière, en rentrant d’un énième examen médical où je portais mon Aubépine (mon doudou, vous disais-je), j’ai saisi mon téléphone, mon nouveau support pour le trépied d’appareil photo et ma nouvelle télécommande (je crois que j’ai trouvé LE système pratique et facile pour prendre des photos couture) et cette fois, l’envie de me prendre ma robe en photo, de me voir, de vous écrire est revenue ! En deux temps trois mouvements et quelques minutes (sans rire), j’ai enfin shooté mon Aubépine. Faire le pitre, m’amuser un peu devant l’appareil m’a permis de me détendre, de retrouver le goût et un semblant de confiance en moi.

IMG_7269IMG_7268IMG_7267

Enfin, j’adore le look de cette robe, son petit côté « grungy » qui me rappelle mes années collège doc-collants-noirs-jupette-tee-shirt-Nirvana, un style dont je suis aujourd’hui assez nostalgique finalement. Les baskets blanches ont depuis remplacé les Doc mais la petite veste courte en jean est toujours là (je ne peux même plus la fermer tellement elle est trop petite maintenant ;)) !

Après cette longue introduction, il est temps de revenir dans le vif du sujet couture !

Coupe, modèle

Aubépine est une robe à taille empire à l’encolure dégagée et aux manches 1/2. Le détail qui fait toute la différence : les plis religieuses qui viennent souligner le décolleté et agrémenter les manches. Il s’agit de ma deuxième Aubépine et contrairement à la première, je la voulais toute simple. Peut être pour mettre en avant le tissu, aussi pour tenter une nouvelle variation. J’aime beaucoup les plis religieuses mais décidément, ils se marient mieux avec un tissu uni qu’un imprimé. Enfin, c’est mon avis. Mon tissu étant imprimé, j’ai choisi de zapper ce détail.

Sourcing matières

Le tissu de cette Aubépine est une merveille ! Je suis sûre que vous le reconnaissez tant on l’a vu défiler sur la Toile ces derniers mois. Il s’agit d’un satin de coton bio, le Raw Plaid  les Trouvailles d’Amandine, édition Deer & Doe (décidément), à petits carreaux noirs et rouges (coloris Burgundy). Je l’ai acheté au salon CSF (finalement, j’y suis allée…) en novembre dernier.

C’est un tissu d’un poids moyen, tout doux, super agréable à porter. Il est hyper facile à travailler, très résistant au lavage. Et oui, porter autant cette robe signifie autant de lavages derrière ! Cela fait 4 mois (et donc au moins 20 lavages) et la robe n’a pas bougé d’un iota.

Si je m’écoutais, je n’utiliserais que ces chambray pour toutes mes réalisations couture tant j’aime cette palette de couleurs de la collection Deer & Doe à la folie. J’ai craqué pour le rouge burgundy du tissu, pour son côté chaud et qui n’est pas sans rappeler les chemises bûcherons que je portais adolescente nouée à la taille pendant la période grunge. Je testerais bien les autres couleurs (les bleus notamment).

Pour le ruban sous-poitrine, j’ai utilisé une chute d’un tissu noir Tencel coupé dans le droit fil (je n’avais plus assez de tissu pour le couper dans le biais et éviter qu’il s’effiloche avec le temps). Je voulais ce côté « bords francs » du ruban pour accentuer l’aspect grungy de la réalisation. Même si cela n’est pas très pratique car plus je la lave, plus le lien s’effiloche, hein.

Réalisation

J’ai cousu la taille 42 mais en appliquant quelques modifications :

  • je n’ai pas fait les plis religieuses ni sur les manches, ni sur le corsage,
  • j’ai descendu la pince de 1,5 cm,
  • j’ai rallongé le corsage de 1,5 cm également pour avoir plus d’aisance sous la poitrine (ma première me compresse un peu trop la poitrine et en plus, avec mes petits kilos en plus…),
  • la ganse est plus large que préconisé dans les instructions,
  • je n’ai doublé que le haut de la robe avec le même tissu pour éviter les coutures apparentes (avec la finition biais) et parce que le tissu n’étant pas transparent, il n’était pas nécessaire d’alourdir la robe en doublant la jupe,
  • la jupe est de la longueur du 46,
  • je n’ai pas mis d’élastique au bas des manches car je n’aime pas me sentir serrée au coude.

Pour faire le corsage endroit, j’ai simplement repris le patron de la doublure que j’ai coupé deux fois.

IMG_7281

Quelques petits défauts à noter :

  • Les boutonnières du lien sous poitrine ne sont pas très bien centrées (il n’y a que moi qui le voit !),
  • mon ourlet est bof et fait quelques vagues ! Mais ça va, je survis !

Récap

Patron : Aubépine de Deer & Doe

Taille : 42 avec quelques modifications (voir plus haut)

Tissu : Raw Plaid Burgundy, soit un satin de coton bio à carreaux, collection Deer & Doe les Trouvailles d’Amandine

Prix : j’ai acheté le tissu au prix salon et je vous avoue que je ne me souviens plus de son prix exact (une vingtaine d’euros le mètre il me semble) ! Le patron quant à lui est toujours à 12,8€ et n’a pas encore fait l’objet d’un relooking (comme le reste de la collection Deer & Doe). Affaire à suivre !

Point style et vestiaire : un énorme plaisir à coudre et à porter ! Cette robe se marie avec tout, surtout les petites vestes en jean courtes 😉 Bon, en revanche, elle est clairement prévue pour la saison froide. Il y aura une Aubépine d’été sans manches cet été, c’est sûr.


Belle fin de journée à vous tous et à bientôt pour de nouvelles aventures handmade !

En attendant, bonne couture.

Signature

Article précédent Article suivant

Autres articles que vous pourriez aimer

30 Commentaires

  • Répondre Aubépine d’automne 11 novembre 2016 à 15 h 56 min

    […] très envie de faire une version à carreaux un peu punk après avoir vue celle d’Émilie ( une parisienne en Helvétie) et en voyant le super arrivage de tissu à carreaux chez Laure , j’ai complétement craqué […]

  • Répondre [ Salopette ] Turia ou pas 30 juin 2016 à 10 h 07 min

    […] corps en ce moment (même si ça va beaucoup mieux) comme je l’expliquais dans mon article Grungy Aubépine, mais il ne faut pas en rajouter une couche non […]

  • Répondre defilenpage 22 avril 2016 à 8 h 50 min

    Contente de te relire par ici, ta robe est superbe et te va si bien ! Bon courage pour les petits soucis et continue à faire pétiller la blogosphère

    • Répondre LouiseD 22 avril 2016 à 16 h 46 min

      Oh, c’est gentil ça 😉 merci pour la robe. Plein de bises et bon week-end !

  • Répondre SylvieBD 20 avril 2016 à 14 h 45 min

    Je confirme. Elle te va très bien, cette robe, forme, couleurs … tout.
    Et ne t’inquiète pas, comme tout le monde te le précise : tu es très jolie et ce n’est pas que la robe, non plus.
    Au plaisir de voir ce sourire sur de nouvelles photos.
    Bon courage

    • Répondre LouiseD 26 avril 2016 à 17 h 09 min

      Merci beaucoup pour ton gentil commentaire qui me touche beaucoup ! A bientôt !

  • Répondre Nabel 19 avril 2016 à 16 h 13 min

    Ta robe est très jolie et effectivement le tissu aussi ! Je n’aime pas trop les plis religieuse et ta version me fait voir ce modèle sous un autre angle : il est peut-être pour moi aussi …

    • Répondre LouiseD 26 avril 2016 à 17 h 10 min

      Merci beaucoup ! Oui, les plis religieuses, cela ne marche pas avec tous les tissus je trouve. La robe devient aussi plus simple sans. j’aime beaucoup les deux versions ! Belle fin de journée à toi.

  • Répondre Mai 17 avril 2016 à 20 h 52 min

    Superbe cette aubépine, en effet elle te va super bien, je compte copier l’idée de la ganse plus large. J’espère que ça ira mieux pour toi avec le printemps! De mon côté ce sont mes beaux pulls doudous tricotés qui me mettent du baume au coeur les jours sans (avec de plus en plus une arum en dessous). j’espère te relire bientôt et plein de bonnes vibes 😉

    • Répondre LouiseD 19 avril 2016 à 12 h 11 min

      Merci pour ton commentaire Mai ! Oh oui, la ganse plus large, c’est juste obligatoire pour éviter de passer 3h (le temps que j’ai passé pour la première) à enfiler le lien dans cette ganse très étroite 😉 Je prends toutes tes bonnes vibes, merci ! Belle journée à toi.

  • Répondre aelys 16 avril 2016 à 18 h 54 min

    Bon alors d’abord j’espère que ces soucis de santé sont de ceux dont on guérit…

    Pour en revenir a ta cousette : l’aubepine est l’un de mes patrons préférés et le raw plaid des trpuvailles d’amandine est carrément mon tissu préféré. J’ai déjà cousu une joue fumeterre dans cette couleur, et une chemise pour homme en bleu. Ce tissu donne envie d’absolument tout coudre avec !!

    Bref, ta robe me plaît énormément, et elle te va vraiment bien. En plus les cheveux lâchés te vont très très bien aussi, alors franchement tu sembles rayonnante.

    Au cas ou, je me permet de mettre ici un lien pour soutenir le site des trouvailles d’amandine : http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/tissus-bio-certifies-gots-fabriques-en-france

    Porte toi bien, et au plaisir de te relire bientôt.

    • Répondre LouiseD 17 avril 2016 à 14 h 56 min

      Merci pour ton commentaire ! La santé va mieux, maintenant que je suis prise en charge…Ah la fumeterre dans ce tissu, cela doit être canon ! Je suis complètement d’accord avec toi, ce tissu donne envie de tout coudre avec ! En fait je me suis rendue compte pourquoi je ne trouvais plus le tissu à carreaux sur le site Les Trouvailles d’Amandine, car en fait il s’agit de satin et non de chambray… Boulette… J’étais tellement persuadée que c’était un chambray que je n’ai pas chercher plus loin. Je vais corriger mon article. J’ai vu le projet de levée de fonds hier sur Instagram et je vais évidemment apporter ma contribution tellement je trouve ce projet tellement top et important ! Belle fin de journée.

  • Répondre pivoine 16 avril 2016 à 9 h 45 min

    Très jolie ! (toi et la robe =) )
    Les docs, ça se porte encore même si effectivement les baskets blanches sont plus trendy.
    J’ai des élèves de terminale qui portent des docs !

    • Répondre LouiseD 17 avril 2016 à 14 h 57 min

      Merci pour ton commentaire ! Les jeunes sont donc nostalgique de cette période qu’ils n’ont pas connu !

  • Répondre charlotte 15 avril 2016 à 10 h 53 min

    Magnifiques, aussi bien la robe que le modèle!

    • Répondre LouiseD 17 avril 2016 à 14 h 58 min

      Merci merci pour ton gentil commentaire !

  • Répondre annette 15 avril 2016 à 9 h 36 min

    C’est formidable d’avoir une robe doudou comme ça… ça fait envie (surtout moi qui ne me mets jamais en robe, ça donne des idées !).
    Pour le tissu, est-ce qu’il pourrait s’agir de celui-ci : http://www.lestrouvaillesdamandine.com/boutique/fr/tissus-bio/923-ptits-carreaux-burgundy.html ? Le coloris est le même et c’est celui utilisé pour la robe Arum de Deer and Doe : http://shop.deer-and-doe.fr/fr/patrons-de-couture/27-patron-robe-arum.html (sur leur site, il est indiqué « Collection Deer and Doe »).
    … je l’avais repéré (mais pas commandé, hélas… ou alors pour l’hiver prochain ?).

    • Répondre annette 15 avril 2016 à 9 h 37 min

      Et plein de belles choses pour que ces soucis de santé soient vite un mauvais souvenir…

      • Répondre LouiseD 17 avril 2016 à 14 h 59 min

        J’espère… Je suis prise en charge maintenant et j’espère une conclusion heureuse à tout ça 😉

    • Répondre LouiseD 17 avril 2016 à 15 h 03 min

      Merci pour le lien pour le tissu. entretemps, je me suis rendue compte qu’il s’agissait non d’un chambray comme j’en étais complètement persuadée mais d’un satin de coton. Je ne cherchais pas au bon endroit sur le site, forcément je n’allais pas le trouver. Je vais corriger mon article.

      Merci pour ton gentil commentaire sur ma robe. J’avoue que je porte plus des robes (toujours les mêmes) en ce moment avec mes petits kilos en trop. C’est plus pratique, confortable et ça camoufle aussi ! Le tissu est merveilleux et il existe dans des tons plus clairs plus estivaux aussi !

      Belle fin de journée !

  • Répondre Marie 15 avril 2016 à 7 h 34 min

    Cette robe est vraiment chouette et te va super bien ! Très cool de retrouver tes billets, ça m’avait manqué ! (Parmi les objectifs pour aimer 2016, il y a « me coudre au moins une chose que je vais aimer et porter souvent », ton article me parle !)(même si mon mojo couture semble se la couler douce en Nouvelle-Zélande…)

    • Répondre LouiseD 17 avril 2016 à 15 h 07 min

      Waou !!! tu habites en NZ…C’est tellement mon rêve d’y aller (pour notre voyage de noces, j’espère !). Merci beaucoup pour ton gentil mot. C’est un bel objectif que de se coudre une chose qu’on aime et porte souvent. Et tellement valorisant… Belle fin de journée (enfin je ne sais pas quelle heure il est chez toi…).

      • Répondre Marie 19 avril 2016 à 12 h 20 min

        Malheureusement, non, j’habite Luxembourg. C’est dire si mon mojo couturesque est vraiment loin 😉

        • Répondre LouiseD 20 avril 2016 à 11 h 47 min

          la fille qu’avait pas compris…. Hahaha !!! Oui, en effet. Mais il va revenir, c’est sûr !

  • Répondre Christelle 14 avril 2016 à 21 h 52 min

    Bonsoir Louise
    Je suis ton blog depuis pas mal de temp, je viens te fléliciter pour ton super blog.
    Super photos ,j’ai adoré l’article sur ton mariage.
    Ta robe te vas très bien et ne te grossis absolument pas car j’ai vu qu’elle avec souvent tendance a grossir ou effet femme enceinte. J’aime beaucoup ce modèle mais j’ai peur de la coudre , je ne suis pas sur que ce modèle soit pour moi .
    Je suis désolé pour tes problèmes de santé ,je te comprend car j’ai aussi des soucis de santés qui me gâche la vie qui m’oblige à rester alitée très souvent et comme toi prise de poids.
    Tu est toute belle ne te gâche pas la vie pour quelques kilos, je t’assure cela m’en vaut pas la peine .
    Encore bravo pour tout tes couture et l’état d’esprit qui y règne.
    Courage

    • Répondre LouiseD 19 avril 2016 à 12 h 09 min

      Oh merci beaucoup pour ton gentil commentaire. ça me touche beaucoup ! Pour les problèmes de santé, il faut apprendre à l’accepter et à vivre avec. j’avoue que c’est plus le côté psychologique que physique qui est difficile à gérer… avec le temps, ça ira forcément mieux ! Belle journée à toi.

  • Répondre Aurerato 14 avril 2016 à 20 h 40 min

    Tu as bien raison, cette robe te va superbement bien!

    • Répondre LouiseD 19 avril 2016 à 12 h 02 min

      Merci beaucoup pour ton gentil commentaire et à très vite j’espère 😉

  • Répondre Laurie 14 avril 2016 à 18 h 35 min

    Je passe souvent en sous-marin sur ton blog, cette fois-ci je laisse un petit mot pour 2 raisons :
    – J’adore ta version de l’Aubépine, le tissus et le fit sont à tomber, je viens d’en finir une, et je trouve que l’association avec la veste en jean est juste canon, je vais peut-être le tenter avec la mienne, sans tes photos je n’y aurais jamais pensé.
    – Je n’avais jamais pris le temps de regarder tes podcasts, ni d’autres blogs d’ailleurs, depuis le début de la semaine j’ai beaucoup de temps, alors je me suis fait une overdose de podcast pendant mes sessions de tricotage, et c’était génial. J’ai regardé tous les tiens dans la même journée…

    Encore bravo pour l’Aubépine, mais aussi tout le reste du blog !!!

    • Répondre LouiseD 19 avril 2016 à 12 h 07 min

      Merci beaucoup pour ton gentil commentaire sur la robe et le blog ! Heureuse que les podcasts t’aient plu, même si je dois avouer que j’ai moins le courage et l’envie d’en faire aujourd’hui. J’ai envie de continuer à faire des vidéos mais sous d’autres formes qui m’amusent plus. Je suis en train de tester des choses… Affaire à suivre. A bientôt !

    Me laisser un petit mot