Carolyn Pajamas
Couture, Pattern review

[ Pyjama ] Carolyn Pajamas ou comment une hirondelle a (enfin) fait le printemps

Un joli titre de film que je n’ai jamais vu d’ailleurs mais que je trouvais assez adapté à la cousette que je vais vous présenter aujourd’hui : le Carolyn Pajamas de Closet Case Patterns dans un tissu hirondelles.


Note à l’attention des lecteurs : cette cousette a été réalisée en partenariat avec la boutique en ligne suisse Tissu & Co, qui regorge de jolies choses (tissus, mercerie, patrons), qui livre en Suisse mais aussi en France. Comme indiqué dans ma charte, cet article rentre donc dans le cadre des partenariats que je souhaite mettre en avant de temps à autre sur ces pages. J’ai reçu les fournitures (tissu et passepoil) gratuitement mais je n’ai pas été rémunérée pour écrire cet article. Tous les avis et remarques sur les matières utilisées pour ce projet que vous allez lire dans cette review sont personnels, objectifs et sincères. 

Ana qui se cache derrière cette jolie e-shop propose un avantage pour les lectrices et lecteurs de ce blog pendant quelques jours. Rendez-vous en fin d’article pour tous les détails.


Contexte

Depuis le temps que j’en rêvais… Des années que je dors avec des vieilles fringues usées, à peine portables et/ou trop moches pour être portées la journée. Des années que je voulais me coudre une jolie tenue pour que mes nuits soient aussi jolies que mes jours.

Par contre, je n’aime pas trop les nuisettes. Je les trouve enquiquinantes : elles remontent forcément jusqu’à la taille au bout d’un moment, ont tendance à tourner autour du corps pendant la nuit (je bouge énormément en dormant) et finissent toujours par me réveiller pour les remettre en place. Non, ce que je voulais, c’était un pyjama, une vrai pyjama, avec un joli haut à col tailleur et un joli bas (pantalon ou short). Celui que tu peux prendre en week-end chez des amis et aller prendre le petit-déjeuner sans être obligée de te changer avant de sortir de ta chambre (ce qui est totalement absurde…), celui avec lequel tu peux aller lancer une lessive dans la buanderie commune de ton immeuble (vive la Suisse et ces machines partagées entre co-locataires… 🙁 ) sans t’inquiéter du voisin croisé sur le chemin, celui avec lequel tu pourrais même descendre signer un recommandé que le facteur t’apporterait, celui que tu admirerais avant de dormir pour faire de beaux rêves de tissus…

Vous avez compris : une jolie tenue de nuit, un ensemble d’intérieur qui soit aussi (relativement) portable en société.

Pour enfin me décider à me lancer dans ce projet, il a fallu attendre plusieurs mois : trouver le bon modèle d’abord, le bon tissu et surtout le bon moment pour le coudre !

C’est le modèle que j’ai trouvé en premier. Il faut dire qu’il m’est tombé tout cru dans la bouche. Il y a quelques mois, j’avais commencé à faire mon enquête « pyjama » à droite à gauche sur les sites de Burda, Mc Call’s, Butterick, etc. car il n’y avait aucun modèle de pyjama ou approchant chez les indépendants. J’avais même commencé un tableau Pinterest « Vestiaire d’intérieur » avec des tas de pyjamas qui me faisaient rêver. Et puis, bam, Heather Lou de Closet Case Patterns sort son #CarolynPajamas. Cela fut le coup de foudre immédiat ! Évidemment, ce type de modèle de pyjama relativement classique existe chez toutes les grandes marques de patrons mais bon, après ma bonne expérience avec la coupe du Ginger Jeans de cette même marque et l’approche stylée de Heather Lou (plein d’inspirations sur son blog), j’avais envie de me laisser tenter par ce patron et j’ai craqué pour la version PDF.

Ensuite, le tissu. L’avantage de ce modèle, c’est qu’il est « passepoilable » à souhait : on peut en mettre absolument partout. Le rêve ! Du coup, un jour que je traînais sur la jolie boutique Tissu & Co, je me suis amusée à faire des associations tissu/passepoil et même à partager ma planche sur Instagram et à vous demander ! Mon problème : toutes les associations me plaisaient ! Finalement, j’ai choisi la version plus sobre, la plus classe à mes yeux qui l’a emporté (en haut à droite) même si vous étiez plus nombreuses à préférer la version en haut à gauche (on a l’esprit de contradiction ou pas…).

33158478-6DF7-416B-B865-9673D9FBC115

Enfin, le moment. La fin de ma formation et le passage du diplôme début avril signifiaient pour moi du temps retrouvé pour coudre. J’ai inscrit ce pyjama comme priorité number one de ma to do list couture pour pouvoir démarrer le printemps/été 2016 sous de bons auspices et avoir enfin cette jolie tenue pour dormir et profiter de mon petit-déjeuner sur la terrasse.

Maintenant que vous connaissez tout le contexte, on peut passer aux détails !

IMG_8073

IMG_8035

IMG_8082

Coupe, modèle

Carolyn est un pyjama de style classique d’inspiration masculine constitué de deux pièces : une chemise au large col tailleur, un bas à la ceinture élastiquée avec deux poches italiennes et une fausse braguette dessinée sur le devant.

Plusieurs variations sont possibles : manches courtes / manches longues, une poche / deux poches, revers aux manches ou pas, revers pour le pantalon ou le short ou pas, passepoil partout, avec parcimonie ou pas du tout. Bref, vous l’aurez compris un modèle suffisamment déclinable pour que chaque couturière se l’approprie en fonction de la saison et de sa température corporelle pendant la nuit. Pour ma part (attention moment glamour !), comme je transpire beaucoup la nuit, la version manches courtes / short est juste parfaite. C’est donc sur celle-ci que je suis partie pour ma version de pyj chic (version C).

J’aime beaucoup le haut de ce pyjama que je trouve sympa et pile comme je voulais, mais je vous avoue que je suis particulièrement fan du bas ! Il est juste par-fait. J’en veux 100. Taille basse, il est super confortable avec sa taille élastiquée. J’aime beaucoup qu’il y ait des poches, pas très utile pour dormir certes, mais j’aime tellement mettre mes mains dans les poches (à tel point que je n’aime plus les vêtements qui n’en ont pas…). Il est plutôt prévu pour être près du corps, pas trop baggy (c’est ce qu’Heather Lou explique dans l’introduction de son modèle). Au début, j’avais un peu peur de ce côté fit pour un bas de pyjama, je trouvais que cela ne faisait pas assez loose, pas assez pyjama. Mais en fait à l’usage (j’ai fait une toile en version longue que je porte tout le temps !), c’est juste nickel. Ça reste quand même seyant même pour un bas de pyjama et en plus, il peut carrément être décliné en pantalon ou short de jour ! Dans un tissu léger, en lin, avec un ruban à la taille… J’ai plein d’idées en tête.

Pour les tailles, j’ai coupé une taille 12 pour le haut qui est un peu large aux épaules certes, mais pour un vêtement de dodo, je préférais être à l’aise et une taille 14 pour le bas. Pour cette version short, j’ai juste rallongé de 2cm la longueur du short (au niveau de la ligne indiquée sur le patron). C’est la seule modification que j’ai faite sur l’ensemble du patron. Autre détail à noter : dans le patron, vous avez deux planches distinctes pour le pantalon et pour le short, qui n’ont pas exactement la même coupe. Le short est légèrement plus évasé et attention, si vous êtes grande : il est très court !

⇑ ⇑ ⇑

Zoom sur les détails (La photo du milieu, c’était pour vous montrer la fausse braguette qu’on ne voit pas très bien, hein, et pas pour le plaisir de vous montrer mon ventre tout blanc ;))

Sourcing matières

Comme je vous le disais plus haut, pour cette version, je suis partie sur la version la plus sobre de mon tableau d’inspiration Tissu & Co : le tissu hirondelles d’Atelier Brunette associé à un passepoil glitter noir (plutôt gris anthracite pour moi ;)), le tout de chez Tissu and co. Pour tout vous avouer, je suis raide dingue de ce tissu et de cet imprimé hirondelles. La forme des oiseaux qui évoque le printemps, la liberté peut-être ?

C’est mon préféré de l’ensemble de la collection Atelier Brunette… Et il me fallait absolument l’avoir et l’utiliser avant que celui-ci ne soit plus édité. Car, oui, Atelier Brunette arrête ce tissu, malheureusement. Vraiment dommage, mais bon, c’est comme ça 🙁 Donc j’ai sauté sur l’occasion quand Ana m’a confié qu’il ne lui restait que quelques mètres dans sa boutique.

Pour passepoiler, j’ai choisi la version glitter, choix que je regrette aujourd’hui. Au niveau visuel et esthétique, c’est très joli. En revanche, au touché et au contact de la peau, ce n’est pas le mieux. En effet, le glitter gratte légèrement (la sous-patte de boutonnage en contact avec la peau) et ce n’est pas des plus agréables pour dormir, surtout quand vous bougez comme moi. Si vous deviez réaliser ce pyjama, je ne saurais que trop vous recommander un passepoil « doux » qui ne gratte pas la peau.

Les boutons, ce sont des pressions en résine noir à poser avec la pince Kam. Vous n’allez pas me croire mais c’est la première fois que je les utilise ! Oui, oui, oui. Ultra pratiques à poser, ultra pratiques à utiliser. J’étais conquise jusqu’à ce qu’en sortant mon pyjama de la machine à laver, je remarque que l’un d’entre eux ne fonctionnait plus. Impossible de le refermer… Rrrr ! Je vais essayer de le remplacer mais j’ai un peu peur de faire n’importe quoi et de flinguer mon haut de pyjama. Est-ce que certaines d’entre vous ont déjà remplacé une pression en résine ? Pas trop difficile à enlever et à remettre ? Résultat : j’ai un bouton ouvert… Cela se voit sur quelques photos. Bref.

Réalisation

Si je n’ai rencontré aucune difficulté dans la réalisation du short (plutôt facile comme modèle), le haut, cela a été une autre histoire !

Oulala, ce col tailleur m’a donné des sueurs froides. Même s’il paraît pas si mal sur les photos (de loin), je peux vous dire franchement qu’il est raté (de près) ! Je ne sais pas ce que j’ai fabriqué au moment du montage mais mes différentes pièces ne correspondaient pas… Par exemple, la parmenture de mes côtés ne va pas jusqu’au point indiqué : j’ai 1,5cm de moins. Je n’ose même pas vous montrer une photo tellement c’est moche. Et avec le passepoil en plus, j’ai vraiment galéré. Au final, ça gondole pas mal sous le col (on s’en fiche, c’est caché) et la parmenture a tendance à se faire la malle dès que je bouge un peu. Bon, c’était mon premier col tailleur de toute ma vie de couturière et je crois que je ne m’en suis pas trop mal tirée.

J’ai suivi les instructions en anglais qui ne sont pas très faciles à comprendre, je dois bien l’admettre. J’ai un bon niveau d’anglais mais parfois les termes techniques couture m’échappent. Heureusement, de nombreux schémas aident à la réalisation. Les instructions sont aujourd’hui disponibles en français : si vous voulez une couture plus relax, n’hésitez pas à les suivre notamment pour la partie montage du col tailleur qui est la difficulté majeure de ce modèle.

IMG_8045

IMG_8038IMG_8044


Recap

Patron : Carolyn Pajamas de Closet Case Patterns, version C en PDF (14$). Pour info, il reste quelques exemplaires de la version papier du patron chez Tissu & Co… 😉

Taille : 12 pour le haut, 14 pour le short

Matières : tissu hirondelles d’Atelier Brunette, passepoil glitter noir et boutons en résine noir, le tout venant de chez Tissu & Co

Modifications : short rallongé de 2 cm au niveau de la ligne indiquée sur le patron

Point style et vestiaire : hormis les petits détails un peu moins « confort » (choix du passepoil glitter qui gratouille, col raté qui baille pendant la nuit), je suis en amour de mon pyjama. Il est exactement comme je voulais et j’ai déjà envie d’en refaire un (pour réussir cette fois ce col de malheur). J’en suis ravie.


♥ Avantage Tissu & Co pour les lectrices et lecteurs du blog Une Parisienne en Helvétie ♥

Pour fêter le printemps et les presque deux ans du blog, Ana vous offre une réduction de 10% sur l’ensemble de sa boutique (hors cartes cadeaux et frais d’envoi) pour une durée de 15 jours : de ce soir jusqu’au 20 mai 2016 inclus 🙂

Trop bien, non ?

Pour bénéficier de cet avantage, il vous suffit de saisir le code UPEH16 au moment du check out.

Le code est valable une seule fois par personne, sans minimum d’achat et non cumulable avec des autres promotions en cours.

Nota : si vous préférez les versions pochettes de patrons aux PDF, sachez qu’il y a beaucoup de choix chez Tissu & Co, notamment dans les patrons qu’il est plus difficile de se procurer facilement en Europe ! Et puis Ana livre aussi en France. A bon entendeur 😉


Et vous, vous avez déjà cousu un pyjama ? Vous êtes plus nuisette ou pyjama ? Dites moi tout !

Je vous dis à très vite,

Bises

Signature

 

 

Article précédent Article suivant

Autres articles que vous pourriez aimer

19 Commentaires

  • Répondre Inspirations – Envies couture Automne – Hiver 2017-2018 – By Sandra's hand 13 octobre 2017 à 21 h 59 min

    […] sais déjà le patron que je veux faire : Le Carolyn Pajamas de Closet Case (j’avais adoré la version d’Emilie alias Une parisienne en Helvetie). J’ai beaucoup aimé coudre cette marque de patron avec mon Kelly anorak et j’ai très […]

  • Répondre here 2 juin 2017 à 12 h 24 min

    Thanks for the report. I really love the way how you easily show your pajamas and demonstrate them on you! they are beautiful!

  • Répondre [ Salopette ] Wax Rydell 16 juin 2016 à 13 h 18 min

    […] [ Pyjama ] Carolyn Pajamas ou comment une hirondelle a (enfin) fait le printemps […]

  • Répondre Sophie 21 mai 2016 à 12 h 58 min

    Quel bel ensemble ! Au moins tu as la classe en pyjama 🙂 vu le temps que je passe en pyjama, je devrais moi aussi m’en faire quelques beaux exemplaires plutôt que de toujours faire du recyclage de vieux t-shirts qui garantissent un look pourri 🙂 comme toi je n’aime pas les nuisettes sauf le matin quand il fait vraiment chaud (ce qui n’arrive pas bien souvent chez moi). Allez je mets ce modèle sur ma liste !
    Pour la pression qui ne fonctionne plus, ca m’est déjà arrivé, en général c’est parce que je n’ai pas pressé la pince assez fort au moment de la pose : maintenant j’appuie 2-3 fois et je refais une dernière pression après avoir fait un quart de tour. Malheureusement quand c’est pas bien posé et que finalement ça se décroche, j’utilise un tournevis plat que j’insère entre les deux éléments à décrocher. Je n’utilise pas de cutter parce que la lame n’est pas assez solide, je n’ai pas envie de me blesser et ca m’est déjà arrivé de couper mon tissu

  • Répondre Marie 12 mai 2016 à 18 h 38 min

    Il est vachement chouette ce pyjama ! Et puis, ‘masteuriser’ un tel modèle, c’est aussi s’assurer de pouvoir en faire d’autres soi-même, sourcer ses matières premières, l’fun ! Y a un truc super gratifiant avec les pièces qu’on porte souvent, qu’on a fait soi-même ! Congrats ! <3

    PS : À Luxembourg, locataires ou proprios, il y a souvent une buanderie commune mais chacun a sa machine à laver (la nôtre est de la récup', une robuste AEG achetée chez Emmaüs, pas électronique et qui n'abîme pas les fringues, vu son âge – plus de 10 ans – espérons qu'elle tienne encore longtemps, on l'aiiiiime !) C'était le point buanderie commune 😉

  • Répondre Sandrine 11 mai 2016 à 21 h 24 min

    Très joli pyjama ! J’ai ce tissu en stock, reste plus qu’à savoir ce que je vais en faire. Pour les pressions, j’ai déjà eu ce soucis, il suffit de glisser délicatement une lame de cutter entre la pression et le tissu pour couper le gligli du milieu (oui pas très orthodoxe ce petit nom) et la pression de démonte sans déchirer le tissu.

  • Répondre Sonietchka 11 mai 2016 à 19 h 27 min

    Il est ravissant ce pyjama et je comprends tout à fait le besoin d’un vêtement joli, seyant, mais qui reste un vêtement d’intérieur. Sur tes photos, on ne voit rien qui cloche, ni la parementure, ni le bouton qui manque, juste une cousette très réussie.

  • Répondre Obser 11 mai 2016 à 14 h 19 min

    Bonjour,

    Je viens de lire un très bon tuto pour la réalisation du col tailleur .
    Voici le lien : http://essais_erreurs.eklablog.com/
    J’ai moi aussi très envie de réaliser le même pyjama mais en flanelle pour l’hiver .
    Merci pour tes jolie article .
    J’aime moi aussi coudre des chemises . je cherche encore mon patron parfait .
    Bonne journée , quel te soit douce .

  • Répondre AxelleC 10 mai 2016 à 21 h 46 min

    Il est superbe, j’adore !

  • Répondre sconesandstones 10 mai 2016 à 18 h 58 min

    Sympa ce récap, d’autant que je m’apprête à coudre ce modèle en juin à mon tour! Je note donc pour la difficulté du col tailleur et le passepoil qui gratte héhé.
    J’ai envie de m’en faire plein! Mon copain en a marre de me voir traîner dans des vieux trucs et c’est vrai qu’à bientôt 30ans il serait temps de devenir une femme et de porter un vrai pyjama! ahah (oui rien à voir je sais)
    J’aime beaucoup ce tissu c’est dommage qu’il ne soit bientôt plus édité en tout cas, très bon choix de ta part! Et vivement les prochains alors! 😉

  • Répondre Estelle 10 mai 2016 à 18 h 02 min

    Bravo pour cette réalisation adorable !

    Estelle
    lalippequimurmure.fr

  • Répondre Nabel 10 mai 2016 à 13 h 18 min

    Il est très beau ce pyjama : la coupe, le tissu, le passepoil, super combo ! Sur les photos, on ne voit pas les petits défauts que tu cites.
    Mais bon, je ne le ferai pas, j’aime les pyjamas en jersey ! En tissu chaine et trame, je me trouve coincée dès que je me tourne (et moi aussi, je bouge beaucoup). OK, c’est beaucoup moins beau et je n’irai pas chercher mon recommandé avec …

  • Répondre Mai 10 mai 2016 à 12 h 05 min

    J’adore ton pyjama! Il est super beau et te va très bien, bravo! Je partage totalement ton avis sur les nuisettes aussi, l’horreur (oui vraiment). Je prevois de coudre le patron fifi de Tilly. Pour une version plus feminin-masculin je reflechis a utiliser la chemisette Julietre pour le haut mais pour le bas je ne sais pas encore. Peut etre l’occasion de tester cette marque que je ne connaissais bas. Prevois tu de coudre un autre modèle de pyjama? Et de nous faire une review sur le jean ginger? Très belle journée!

  • Répondre Flo 10 mai 2016 à 12 h 00 min

    J’adore ton pyjama, il est très beau! Le choix du tissu est top, c’est une super association! Pour l’esprit de contradiction, je suis pareil, il faut que je demande aux autres leurs avis et au final je ne suis pas forcément les conseils mais leurs avis ont été nécessaires à mon choix final. Je ne sais pas si tu es pareil mais effectivement c’est déroutant comme raisonnement. Il faut que je me motive aussi à faire un beau pyjama comme toi, j’ai un patron, yapluca!

  • Répondre Louise 10 mai 2016 à 12 h 00 min

    Il est superbe ton pyjama ! J’adore ♥ De loin comme tu dis, il semble parfait 🙂
    Moi aussi je suis très pyjama pour les mêmes raisons que toi + le fait que j’ai toujours froid la nuit ! Il faudrait que je me motive à en coudre un… Mais j’avoue que comme je craque régulièrement dans une enseigne bien connue et hyper douée en communication (je suis faible), je n’en ai pas vraiment besoin. 😉

  • Répondre Julie 9 mai 2016 à 21 h 11 min

    Je le trouve ravissant (!) mais je ne suis pas très objective, j’avais cousu une version hiver dans le même tissu à ma mère pour Noël! Si ça peut te rassurer (moi ça me rassure), j’ai aussi eu des suées avec le col, avec le même résultat, et j’ai la même obsession que toi depuis: le recommencer pour le réussir!! En tout cas, tu me donnes envie de m’en coudre un pour moi, et court comme le tien!

    • Répondre LouiseD 10 mai 2016 à 10 h 15 min

      Merci beaucoup ! Le même tissu… alors les grands esprits se rencontrent 😉 Nan mais ce col est vraiment chaud. Je me demande aussi si ce n’est pas la technique de montage ou le fait que la parmenture de col ne fasse pas tout le tour du col. J’ai trouvé bizarre que les parmentures s’arrêtent au niveau des épaules sans aucune couture pour les maintenir en place. je me demandais même si je n’allais pas retracer une parmenture complète : je suis sûre que cela tiendrait mieux avec les mouvements… Quant au montage, il doit y avoir une technique plus simple (genre le col de la chemise Juliette de République du chiffon) mais bon ça m’embête d’acheter le patron rien que pour cela 😉 Le short est vraiment très agréable à porter pour la nuit. Belle journée à toi.

  • Répondre Magalo 9 mai 2016 à 20 h 40 min

    Très joli ce pyjama!!! Et merci pour ta sincérité, c’est rare d’avouer avoir eu des difficultés à la réalisation d’un modèle… J’ai souvent l’impression en lisant les articles sur les blogs que je visite que je suis la seule à galerer parfois avec un modèle… En tout cas ta version est superbe!!!
    Sinon pour ce qui est de la pince Kam et des pressions, je n’ai connu que des problèmes avec et la seule fois où j’ai voulu enlever une pression pour la changer j’ai tout simplement déchiré mon tissu .

    • Répondre LouiseD 10 mai 2016 à 10 h 22 min

      Merci pour ton commentaire ! Cela me paraît normal en fait de dire les difficultés que j’ai rencontrées en cousant un modèle : c’est justement pour cela que je tiens un blog et que je raconte tout cela ici. J’espère toujours pouvoir aider les autres si besoin ou les prévenir des points difficiles que contient un modèle. Par ailleurs, avec les conseils que je reçois ici quand je pose des questions, je progresse aussi ! Merci d’ailleurs pour ton retour sur les pressions résine. Je vais essayer d’enlever la mienne et si je vois que cela pourrait être la cata, je la laisse comme ça. C’est un peu dommage mais je ne veux vraiment pas flinguer mon haut. Belle journée à toi !

    Me laisser un petit mot