Pinecone Mulberry
Pattern review, Tricot

[ Bonnet ] Pinecone & Mulberry

L’hiver est en train de tirer sa révérence. Le fond de l’air se réchauffe. Les bourgeons montrent le bout de leurs museaux. Les oiseaux commencent à gazouiller sec. Nous avons même changé d’heure le week-end dernier. Le printemps est (presque) là et moi, je reviens ici aujourd’hui pour vous présenter un bonnet. Logique, non ?

Faut dire que je suis frileuse et j’avoue que je le porte encore souvent ce petit bonnet terminé le 1er janvier (de cette année quand même) après-midi devant Interstellar (que j’ai bof aimé comme film soit dit en passant – j’ai trouvé tout cela carrément flippant…). Pas plus tard que ce matin pour aller faire ma prise de sang aux aurores, il était sur ma tête et j’étais bien contente de l’avoir. Il a été définitivement mon bonnet de l’hiver 2015-2016 et je dois vous avouer que je l’adore !

Ce bonnet, c’est l’histoire d’une rencontre entre un super patron et une super laine.

Le patron, c’est Pinecone & Mulberry, l’un des premiers patrons de Mandarine’s, une créatrice française expatriée en Lettonie. J’aime beaucoup son univers, son Instagram, ses podcasts, sa douceur et son style. Si vous ne la connaissez pas, je vous engage à découvrir son travail. Cela faisait un moment que je voulais essayer l’un de ses patrons et j’ai complètement craqué sur le motif de ce bonnet.

La laine, c’est une merveille quatre fois helvétique : une laine issue des tontes suisses, teinte à la main par une compère de tricothé suisse (Lyse de la marque Yuki in the Sky dont vous pouvez retrouvé le portrait ici), en Suisse, avec de la teinture naturelle de plantes du Gros du Vaud (des petites fleurs jaunes qui poussent dans le canton de Vaud, le canton de Lausanne).

Elle a le droit au passeport à la croix blanche direct, elle, hein ?

Processed with VSCOcam with hb1 preset

Coupe, modèle

Pinecone & Mulberry, outre d’avoir un joli nom, est un bonnet à effet relativement simple à tricoter. Je précise « relativement simple » car il est presque tout en point mousse avec des côtes sur le bas du bonnet. Seul le point P3YOP3 (désolée, il n’a pas d’autre nom…) qui produit la jolie partie texturée du bonnet est peut-être un peu plus ardu à choper du premier coup. Mais l’effet est waou ! On dirait des petites fleurs.

J’ai trouvé particulièrement malin que la partie texturée soit bordée de mailles torses. Une petite vidéo sur Youtube et on comprend vite le principe des mailles torses, trop peu utilisées et pourtant si utiles.

Le bonnet se tricote en circulaire, sans couture.

Processed with VSCOcam with hb1 preset

Processed with VSCOcam with hb1 preset

Sourcing laine

Si vous me lisez régulièrement et que vous avez suivi mes aventures avec le Mailin Sweater et le châle Folie Douce, vous savez que je voue une passion aux laines plutôt rustiques et mates (comme Lyse d’ailleurs, ça tombe bien ;)).

Quand Lyse m’a proposé de tester l’un de ses écheveaux pour le lancement de sa marque cet automne, j’ai accepté avec plaisir. Je devais vérifier l’enroulage de l’écheveau, sa facilité à se mettre en pelote, la qualité de la teinture après blocage. Et bien, je peux vous dire que j’ai été complètement conquise par cette qualité de laine : tout était parfait.

UPEH_Pinecone&Mulberry_7

La couleur a parfaitement tenu au blocage et à la lumière. Elle est lumineuse et profonde, ce qui est plutôt étonnant pour une teinture naturelle. Ce jaune est frais et donne un effet bonne mine. L’écheveau s’est mis en pelote hyper facilement, la qualité était facile à tricoter. Aucun noeud à déplorer.

Quand je l’ai reçu, l’écheveau sentait bon, ce qui n’est pas toujours le cas pour les laines teintes à la main, qui peuvent avoir parfois une très forte odeur de vinaigre, désagréable quand on tricote. Elle reste rustique mais n’est pas rêche du tout, ce qui fait que quand on la tricote, elle ne brûle pas les doigts à la longue (ce que j’ai pu ressentir avec la Shetland par exemple).

Bravo Lyse pour ce travail, tes écheveaux, c’est de la balle !

Processed with VSCOcam with hb1 preset

Réalisation

Aucun problème dans la réalisation, si ce n’est que j’avais un peu peur que la partie texturée fasse gros pâté par rapport au reste du bonnet en point mousse. Le point texturé est plus rigide a contrario du point mousse beaucoup plus souple. Mais cet aspect a été (plus ou moins) réglé avec le blocage.

Ce que j’ai apprécié dans la réalisation de ce bonnet, c’est l’élasticité de cette laine, ce qui est un méga bon point pour moi. En effet, j’aime beaucoup le mérinos par exemple mais j’ai remarqué que cette qualité manquait parfois (beaucoup) d’élasticité. A savoir quand je bloque mon ouvrage, la laine s’élargit beaucoup trop, ce qui rend l’ouvrage trop grand. Un détail certes, mais super chiant quand vous tricotez un bonnet où le diamètre est une composante ultra-importante. Ici, après le blocage, la laine est restée bien élastique et le diamètre est resté à sa taille initiale.

Je n’ai pas complètement respecté le patron en m’arrêtant un peu avant de la hauteur totale. Aucune raison particulière à cela, si ce n’est une méga grosse flemme ! Bon, il est peut-être un peu court mais je l’aime bien comme ça, ni trop petit, ni trop grand.

Focus sur le point texturé et les mailles torses

↓↓↓

Processed with VSCOcam with hb1 preset

Recap

Un petit projet tricot bien sympathique que celui-ci. En plus, j’ai pu découvrir les laines teintes à la main de Lyse. Facile à tricoter et tellement plaisant à porter. Sa couleur est facile à associer et il va avec l’ensemble de mon vestiaire.

100% de satisfaction et de plaisir handmade.


Note à l’attention des lecteurs : pour information, j’ai reçu cet écheveau de laine gratuitement dans la phase de lancement de la marque de Lyse, Yuki in the Sky pour tester sa qualité cet automne. Je n’ai pas été rémunéré pour rédiger cet article et l’avis que je donne sur cette laine est complètement personnel. 

J’ai profité de cet article pour interviewer Lyse, interview que vous pouvez retrouver ici.

A tout bientôt pour de nouvelles aventures handmade.

Bises

Signature

Article précédent Article suivant

Autres articles que vous pourriez aimer

5 Commentaires

  • Répondre Mai 4 avril 2016 à 15 h 47 min

    ça fait plaisir de te lire! un très joli bonnet, que je compte bien tricoter un jour (quand la to do liste aura un peu réduit…). Belle semaine à toi!

    • Répondre Mai 4 avril 2016 à 15 h 48 min

      et je partage ton avis sur le merino que je trouve souvent trop mou!

    • Répondre LouiseD 19 avril 2016 à 12 h 12 min

      Merci beaucoup. Oh oui, ce bonnet est vraiment chouette à tricoter et à porter. Bon, par contre, peut-être l’année prochaine ?

  • Répondre [ Un café avec ] Lyse de Yuki in the sky 4 avril 2016 à 9 h 45 min

    […] rédigeant mon article sur le bonnet Pinecone & Mulberry, je me suis souvenue de cette vieille idée de départ et j’ai eu très envie de proposer à […]

  • Me laisser un petit mot